L’histoire de Neuilly Sous Clermont

L’histoire de Neuilly Sous Clermont

           Commune située à 60 kilomètres au Nord de Paris, en bordure de la Départementale 1016, son territoire est formé d’un vaste plateau (Auvillers qui signifie “Ville sur la hauteur”) et de deux vallées (Neuilly et Lierval : noms d’origine Gallo-Romaine) bordées de coteaux boisés.

            Il est établi que les Romains ont fondé à Neuilly un camp fortifié au lieu-dit “Le Roux Fort”.

            La Seigneurie principale de Neuilly Sous Clermont appartenait “de temps immémorial” aux dames religieuses de l’Abbaye de Chelles Saint Bantor.

            La Commune s’est appelé “Nuelli” en 1178, puis “Nully sous Claremont” en 1644. Ses habitants s’appellent les Neuillantais. Neuilly sous Clermont compte 1667 habitants pour une superficie de 774 hectares. Le point culminant du territoire est à 179 mètres, en limite de la RN 329, près du Télégraphe d’Agnetz.

            Lierval dépendait de la commune d’Auvillers jusqu’en 1825 et fut alors rattaché à Neuilly.

            L’écart de Coutances est un ancien château, remplacé par une propriété plus modeste qui appartenait au XIVème siècle à un évêque de Coutances dans la Manche, originaire d’Erquery.

            L’ancienne Commanderie, ainsi que Coutances, dépendaient du territoire de Cambronne jusqu’en 1804.

            C’est à Neuilly qu’est né le célébre accordéoniste André Verchuren, le 28 décembre 1920.

            Durant l’été 1944, Jean-Paul Sartre et Simone de Beauvoir firent un séjour forcé à Neuilly. Recherchés par les Allemands, fuyant Paris, ils louèrent deux chambres mansardées au café du village. La place Jean-Paul Sartre en garde le souvenir.

Document joint